W comme waouh, la généalogie permet de connaître l’origine de mon nom ?

Dites-moi comment vous vous appelez et je vous dirai qui vous êtes… Non pas grâce à ma boule de cristal mais à partir de l’origine de votre nom. Eh oui, d’où viennent nos patronymes ? Un peu d’histoire – ne faites pas la tête, je serai bref. En gros, les patronymes commencent à se fixer en France à partir du XIIe siècle et deviennent fixes dans le dernier quart du XVe siècle avec Louis XI qui interdit à ses sujets d’en changer. Avant le XIIe siècle, les patronymes n’existent pas, exceptés bien sûr les lignées dites prestigieuses. Ainsi, nos ancêtres étaient appelés Jean fils de Mathieu, Micheline fille de Barthélémy, jusqu’au moment où la densité de population a fait qu’avec trois Micheline filles de Barthélémy par commune, on était bien embêtées pour différencier les homonymes.

Quatre types de patronymes :

  • Le nom dérivé d’un prénom

Tous les Didier, Martin, Michel, Robert, j’en passe et des meilleurs, descendent, je parle en règle générale (il peut exister des cas particuliers) d’un ancêtre éponyme. Ceci explique que l’on en retrouve partout en France et que ce soit des patronymes très répandus en France : n’allez donc pas croire si vous portez le patronyme Michel, que tous les Michel sont vos cousins !

  • Le nom dérivé d’un nom de lieu

Les Dupont, Deléglise, Dufour, Delarue, Dubois… se réfèrent tous à un nom de lieux-dits. Ainsi Jean habitant près de l’église d’un village s’est vu attribué le patronyme Jean Deléglise. Ce type de nom est également très répandu.

  • Le nom dérivé d’une particularité physique ou morale ou d’un sobriquet

Les Lebrun, Leboiteux, Brun, Brunet, Leborgne, Lebon, Gentil sont tous issus d’ancêtres dont le patronyme a été formé à partir d’une particularité physique ou morale, ou d’un sobriquet… Pour le meilleur, et parfois pour le pire !

  • Le nom dérivé des professions

Les Maréchal, Pellissier, Teyssier, Fournier, Boyer, Cocher se rapportent tous à une profession certainement exercée par des ancêtres de la lignée.

Bien sûr, il arrive que les patronymes ne soient pas aussi simples à déchiffrer. Il convient alors de s’intéresser à l’étymologie de votre patronyme et d’en faire l’étude, un peu comme pour les prénoms. On désigne cette étude générale des noms propres onomastique.

On se prend finalement assez vite  au jeu : faites le test autour de vous, prenez des noms de famille et essayez d’en repérer l’origine. Au-delà du fait que vous pourrez moucher un pote qui vous énerve dans une soirée avec un « tu sais d’où ça vient Ducon ? », peut-être que vous verrez autrement vos proches ou du moins ceci éclaircira peut-être la vision que vous en avez !

Et si vous partagiez cet article ?

One thought on “W comme waouh, la généalogie permet de connaître l’origine de mon nom ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *