S comme si on n’a pas d’ancêtres intéressants dans notre généalogie, on fait quoi ?

Eh bien déjà c’est une drôle de façon de voir vos ancêtres, vous êtes bien médisant-e !

Dire que l’on n’a pas d’ancêtres intéressants, ça n’a aucun sens. Sérieusement, qui fixe les règles de l’intérêt d’un individu ? Parce que vous n’avez pas d’ascendance noble ? Parce que vous n’êtes pas fier du parcours de vos ancêtres ? Parce que vos aïeux travaillaient tous la terre et que n’y voyez aucun intérêt ? Sur quoi se baser pour porter un tel jugement sans appel ?

Quand bien même, cela vous appartient de porter le jugement que vous voulez sur vos ancêtres, mais c’est toujours intéressant de connaître qui ils étaient, ce qu’ils faisaient, où ils vivaient, comment se sont articulées leurs trajectoires de vie, non ? Je vous rappelle que vous êtes issus d’eux… N’en déplaise à votre intérêt !

Un autre principe que j’applique à la généalogie mais pas que : la remise en question permanente. Rien n’est jamais figé : bien sûr que cela arrive d’étudier une lignée qui ne nous passionne pas forcément et cela pour diverses raisons comme le manque de sources par exemple ou le manque d’intérêt aussi – mais entre ne pas s’intéresser à tels ancêtres et considérer qu’ils sont inintéressants, il y a quand même de la marge non ? – mais rien ne vous dit que dans quelques années, cette même lignée vous fera passer des heures de recherches passionnantes… Tordez le cou aux idées reçues et autres a priori, les copains !

Enfin, si vous êtes hermétiques à l’histoire de votre famille, c’est qu’il y a forcément une raison, demandez-vous pourquoi un tel blocage ? Je rencontre en effet régulièrement des gens très critiques et très hermétiques à l’idée même de rechercher ses ancêtres : on rejoint l’idée du « passé, c’est le passé » et même, d’une certaine façon, à l’appréhension d’un travail éventuellement psychogénéalogique. Détendez-vous hein, rechercher ses ancêtres, à la base, c’est un plaisir, pas un fardeau 🙂

Et si vous partagiez cet article ?

4 thoughts on “S comme si on n’a pas d’ancêtres intéressants dans notre généalogie, on fait quoi ?”

  1. Voilà qui est bien envoyé ! Des centaines d’ancêtres tout simples vont te remercier lorsque tu les rencontreras perchés dans leurs arbres.
    On s’attache tout autant aux gens simples qu’aux individus plus originaux à partir du moment où on rencontre un petit bout de leur vie, n’est-ce pas ?

  2. C’est tout l’art de s’intéresser aux gens … qu’ils soient vivants ou morts! Qu’on les connaissent déjà bien ou qu’on vienne de les rencontrer. J’ai beaucoup aimé cet article. Merci.
    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *